Noureev revalorise les rôles masculins

 Rudolf Noureev - influence artistique

La danse masculine a été revivifiée par sa relecture des grands ballets. Bien-sûr, il se servait d’abord lui-même et taillait les variations à sa mesure. Il ne s’est cependant pas limité à un traitement privilégié des rôles solistes, il a aussi pensé aux garçons du corps de ballet, comme en témoignent la polonaise du Lac des cygnes (dansée par 16 garçons), la fantastique valse de Raymonda, ou encore les envolées de groupes de garçons au troisième acte de Cendrillon. Il a conservé la force et la technique du danseur masculin, mais les a raffinées à l’extrême. A. D.

Les danseurs masculins de ma génération et de celles qui suivent, sont à jamais reconnaissants à Rudolf Noureev d’avoir remis les projecteurs sur nous.