Noureev revalorise les rôles masculins

 

Bayadere Noureev


Noureev a profondément modifié le rôle du danseur masculin classique en créant de vrais rôles pour les hommes et en chorégraphiant de grands ensembles pour les danseurs du Corps de Ballet.

En 1963 Rudolf Noureev danse «Le Lac des Cygnes» avec le Royal Ballet dans la production de Nicolas Sergueiev. Noureev n’hésite pas à créer un solo pour le prince au Ier acte, puis un autre l'acte II de Lev Ivanov donnant ainsi au danseur masculin un rôle central, créant un personnage avec une identité plus consistante et plus uniquement un partenaire porteur de la danseuse étoile. Grâce à lui les rôles des danseurs homme et femme s'équilibrent et revêtent la même importance.

Noureev créé le rôle dansé d'Abderam dans Raymonda au second acte et invente deux variations inspirées de danses orientales.

La danse masculine a été revivifiée par sa relecture des grands ballets. Bien-sûr, il se servait d’abord lui-même et taillait les variations à sa mesure. Il ne s’est cependant pas limité à un traitement privilégié des rôles solistes, il a aussi pensé aux garçons du Corps de Ballet, comme en témoignent la Polonaise du Lac des cygnes (dansée par 16 garçons), la fantastique valse de Raymonda, ou encore les envolées de groupes de garçons au troisième acte de Cendrillon. Il a conservé la force et la technique du danseur masculin, mais les a raffinées à l’extrême.