Les Sylphides ballet dansé par Noureev


les sylphides noureev cncs

Musique : Chopin - Chorégraphie : Mikhail Fokine - Retrouvez la Collection Noureev au Centre National du Costume de Scène

Musique de Chopin orchestrée par Glazounov et Keller. Décors et argument d’Alexandre Benois. Création le 2 juin 1909 au Théâtre du Châtelet par Anna Pavlova et Vaslaw Nijinski. C’est peu après ses débuts à Londres avec Margot Fonteyn que Rudolf Noureev a incarné pour la première fois le Poète, le 3 mai 1962 au Royal Ballet avec Yvette Chauviré. En novembre il le dansait avec Margot Fonteyn ainsi qu’en 1963 à Londres et New York . Tous deux furent filmés par la télévision britannique dans un programme en couleurs intitulé « An Evening with the Royal Ballet ».

Noureev a repris ce rôle un peu partout dans le monde, notamment à l’Opéra de Paris en décembre 1973 avec Noëlla Pontois au cours d’un Hommage à Diaghilev ( où il dansait également « Petrouchka » avec Yvette Chauviré puis Jacqueline Rayet et « Apollon Musagète » de Balanchine), en tournée au Canada en 1973 et 74, de nouveau avec Margot Fonteyn (puis Natalia Makarova et Lynn Seymour) au Coliseum de Londres en 1977, et pour la dernière fois, le 13 juillet 1982 avec Evelyne Desutter aux Arènes de Macerata (avec « Le Spectre de la Rose ») .

Simple rêverie inspirée par quelques pièces pour piano de Chopin, ce ballet en un acte met en scène un Poète, en justaucorps de velours noir, col et manchettes blanches, au milieu d’un essaim de blanches créatures aux ailes de papillon, dans un climat romantique et nocturne inspiré tout à la fois des second actes de « Giselle » et de « La Sylphide ». Le Poète intervient dans un Nocturne avec trois solistes, en solo dans une Mazurka, et en duo dans un grand Adage sur une Valse avec l’étoile principale avant le finale qui réunit le Poète et toutes les sylphides sur la Grande Valse Op.18.